We use essential cookies to make Venngage work. By clicking “Accept All Cookies”, you agree to the storing of cookies on your device to enhance site navigation, analyze site usage, and assist in our marketing efforts.

Manage Cookies

Cookies and similar technologies collect certain information about how you’re using our website. Some of them are essential, and without them you wouldn’t be able to use Venngage. But others are optional, and you get to choose whether we use them or not.

Strictly Necessary Cookies

Always Active

These cookies are always on, as they’re essential for making Venngage work, and making it safe. Without these cookies, services you’ve asked for can’t be provided.

Show cookie providers

  • Venngage
  • Amazon
  • Google Login
  • Intercom

Functionality Cookies

These cookies help us provide enhanced functionality and personalisation, and remember your settings. They may be set by us or by third party providers.

Show cookie providers

  • Venngage
  • Chameleon
  • Intercom
  • Algolia

Performance Cookies

These cookies help us analyze how many people are using Venngage, where they come from and how they're using it. If you opt out of these cookies, we can’t get feedback to make Venngage better for you and all our users.

Show cookie providers

  • Venngage
  • Mixpanel
  • Intercom
  • Google Analytics
  • Hotjar

Targeting Cookies

These cookies are set by our advertising partners to track your activity and show you relevant Venngage ads on other sites as you browse the internet.

Show cookie providers

  • Google Ads
  • Google Tag Manager
  • Facebook
  • Pinterest
  • Produit
  • Solutions
  • Modèles
  • Apprendre
  • Tarifs

7 conseils pour réaliser une bonne infographie

By Lydia Hooper, Sep 22, 2021

good infographic

De plus en plus d’entreprises utilisent les infographies pour communiquer en interne sur les plans et les processus, pour atteindre et éduquer le public et pour améliorer la notoriété et la réputation de la marque.

De nombreuses personnes se sont donc interrogées : Qu’est-ce qui fait une bonne infographie ? Le fait que de nombreuses personnes qui tentent d’aider les gens à répondre à cette question ne soient pas elles-mêmes des concepteurs n’aide pas.

J’aimerais partager ce que j’ai appris au cours de mes dix années d’expérience en tant que concepteur d’informations, afin de mettre en lumière ce qui fait qu’une infographie n’est pas simplement bonne, mais excellente.

Vous n’êtes pas designer ? Pas de problème. Créez facilement vos propres infographies avec l’Infographic Maker de Venngage.


NOUVEAU ! Lancement : le guide officiel de la conception d’infographies

Tout le monde peut créer des infographies professionnelles grâce à ce guide complet et accessible. Il regorge d’idées, de bonnes pratiques, d’exemples, de listes de contrôle et bien plus encore : tout ce dont vous avez besoin pour créer des infographies qui se démarquent des autres.

Apprenez à concevoir des infographies professionnelles qui vous aideront à atteindre vos objectifs de communication et d’affaires. Découvrez le livre ici :

good infographic


Table des matières :

Qu’est-ce qui fait une bonne infographie ?

Une infographie est un graphique utilisé pour communiquer des informations, souvent complexes d’une certaine manière. En tant qu’outils de communication, les bonnes infographies doivent avant tout être utiles à leur public.

Les bonnes infographies aident le public à interpréter les informations et à les encadrer, ou à les mettre en contexte, souvent par le biais d’une narration.

good infographic

Cette interprétation est importante car c’est elle qui nous aide à comprendre ce qui pourrait être complexe.

Les informations incluses dans une infographie peuvent inclure des recherches, des données d’un certain type, des descriptions de parties connectées, des détails approfondis ou même des sujets émotionnellement difficiles. Communiquer ces informations, surtout si elles comprennent plusieurs éléments comme ceux-ci, peut être un défi.

Voici un exemple d’infographie avec différents types de données et d’informations :

good infographics

Pouvez-vous imaginer qu’il suffit de lire une liste de statistiques ou, pire, de devoir déchiffrer une feuille de calcul ? C’est pourquoi les infographies peuvent changer la donne. En utilisant des éléments visuels, elles permettent de transmettre des idées de manière accessible, cohérente, mémorable et convaincante.

Les infographies peuvent inclure des éléments visuels tels que des diagrammes, des visualisations de données, des photos, des icônes, des illustrations, etc. Les bonnes infographies utilisent ces éléments visuels de manière délibérée pour soutenir les idées clés et aider le public à les comprendre pleinement.

Si vous n’avez pas l’habitude de créer des infographies, regardez cette vidéo qui explique comment en réaliser une en cinq étapes.

Comment réaliser une bonne infographie

Comment s’y prendre pour réaliser de bonnes infographies ? Voici plusieurs conseils pour vous aider à vous lancer.

1. Évitez les grands absents

Pour réaliser une bonne infographie, il faut d’abord éviter d’en faire une mauvaise. Il existe une poignée d’erreurs que vous devez absolument éviter :

  • Trompeur avec de fausses informations ou des distorsions de données
  • Surcharge de votre infographie par des distractions visuelles ou du désordre.
  • Négliger de valoriser et d’inclure tous les types de personnes
  • Refuser de corriger ces erreurs (nous en faisons tous)

Si vous pouvez éviter ces erreurs, vous êtes sur la bonne voie pour réaliser une bonne infographie.

2. Rendez-le utile à votre public cible

Votre infographie est peut-être destinée à éduquer les clients, ou à former les employés. L’important est de savoir à qui il s’adresse et de le garder à l’esprit lors de sa création.

Réfléchissez à ce qu’ils peuvent retirer de cette lecture et à la manière dont ces informations leur seront utiles. Veillez à ce qu’il soit facile à lire pour eux en éliminant le jargon et en utilisant des mots qu’ils comprendront.

Voici un exemple d’infographie créée pour un public assez général :

good infographic

Source: APHA

Ce qui fait de cette infographie une bonne chose, c’est qu’elle est incroyablement exploitable. Toute personne lisant cette infographie peut l’utiliser pour comprendre pourquoi, si et quand elle doit envisager de se faire vacciner contre la grippe, ainsi que d’autres moyens de prévenir et de se préparer à une infection par la grippe. C’est quelque chose qu’un collégien peut comprendre.

3. Utiliser la narration pour transmettre des messages clés

Il y a le fait de savoir ce que vous voulez qu’ils sachent, et il y a le fait de les aider à y parvenir. La narration de données est une excellente technique pour guider votre public à travers les informations. Les infographies sont d’excellents supports de narration ; les bonnes infographies racontent des histoires dont les gens se souviennent et se rappellent au fil du temps.

L’infographie suivante utilise efficacement le storytelling. Il est important de noter qu’il présente les informations au public dès le début, dans un résumé très court expliquant pourquoi le sujet est important pour eux et ce que l’infographie va couvrir.

Dans la section suivante, le public est invité à découvrir certaines données scientifiques, puis à appliquer plusieurs stratégies une par une (cliquez sur l’image pour afficher la version complète). Les conseils rendent également ces informations exploitables.

Notez que les visuels inclus soutiennent la narration, en particulier les illustrations de personnes démontrant les comportements référencés.

Les bonnes infographies ne sont pas seulement agréables à regarder, elles utilisent des éléments visuels pour aider le public à comprendre le message.

4. Choisissez une mise en page ou un modèle qui correspond aux informations

Le dernier exemple était facile à parcourir car la mise en page avait été conçue pour faciliter cette navigation. Certaines informations ne sont pas aussi faciles à structurer qu’une liste ordonnée, un processus séquentiel ou une chronologie.

Parfois, vous pouvez créer une comparaison côte à côte, mais d’autres fois, vous disposez d’un ensemble de statistiques que vous ne savez pas vraiment comment intégrer.

Le processus de sélection d’un modèle peut vous aider à envisager différentes façons d’organiser l’information en un tout cohérent. Venngage propose une variété de modèles, dont certains pour les faits et les chiffres, d’autres pour les aspects géographiques et d’autres encore pour les étapes d’un voyage.

L’exemple suivant comprend un ensemble d’informations diverses, notamment des données quantitatives et des descriptions catégorielles. Les informations sont regroupées en thèmes qui pourraient être utiles à l’auditoire pour une meilleure compréhension. Il ne s’agit peut-être pas d’une histoire linéaire, mais la mise en page facilite la lecture.

5. Faites vos recherches

Les infographies sont uniques parce qu’elles sont informatives. Les bonnes infographies utilisent des informations provenant de sources fiables (et les citent), et placent ces informations dans un contexte approprié pour le public.

Pour bien faire, il est probable que vous deviez en apprendre davantage sur les sources d’information et vous poser des questions :

  • Cette source est-elle digne de confiance ? Les données sont-elles vérifiables ?
  • Puis-je partager ces données ? Y a-t-il des problèmes de confidentialité ou d’autres inconvénients dont il faut être conscient ?
  • Ces données ou informations sont-elles appropriées pour l’histoire et le message ?
  • Révèle-t-elle quelque chose qui me met mal à l’aise ? Comment vais-je m’assurer que des préjugés inconscients n’affectent pas mon interprétation ?

Il convient de noter que vous devrez peut-être aussi faire des recherches sur votre public pour savoir ce qui l’intéresse, quel est son niveau de connaissance actuel et quelles informations lui seraient les plus utiles. Si vous collectez des données de quelque nature que ce soit, faites attention à la méthodologie et, si vous partagez ces données avec d’autres personnes, expliquez-leur votre méthodologie. Les citations au bas du dernier exemple ci-dessus en sont une illustration.

Voici un exemple d’infographie qui a sûrement nécessité des recherches approfondies. Il contient également beaucoup de langage technique, et peut donc ne pas convenir à tous les publics.

Voici un autre exemple d’infographie sur un sujet complexe. Le public est composé d’enfants d’âge scolaire, ce qui rend l’infographie beaucoup plus accessible, mais elle reste très approfondie.

Une bonne infographie est à la fois riche en informations et accessible.

6. Utiliser des éléments visuels pour faciliter la compréhension

En comprenant vous-même les informations et les données, vous serez en mesure de choisir les visuels les plus appropriés à utiliser et de les étiqueter de manière à aider les autres.

Voici quelques règles générales pour choisir un type de visuel – mais n’oubliez pas de garder à l’esprit l’utilité pour votre public.

  • Les diagrammes en bâtons sont les meilleurs pour aider les gens à utiliser les données pour faire des comparaisons (attention, les gens ont plus de mal à comparer des surfaces ou des volumes, donc les diagrammes en camembert, les diagrammes en beignet et les diagrammes à bulles sont potentiellement problématiques).
  • Les cartes sont idéales si vous disposez d’informations liées à un lieu.
  • Le temps peut être visualisé dans des lignes de temps, des graphiques à lignes horizontales ou des organigrammes.
  • Les diagrammes tels que les cartes heuristiques et les diagrammes de Venn sont parfaits pour expliquer les thèmes.
  • Les photos de visages humains sont parfaites pour susciter des émotions, et les photos peuvent également être très utiles pour montrer l’évolution dans le temps ou faire référence à des personnes spécifiques.

Les bonnes infographies ne se contentent pas d’utiliser le “bon” type de visuel, elles l’utilisent au bon endroit et de la bonne manière.

Les éléments visuels doivent renforcer les messages clés et être aussi concis et directs que possible.

Vous ne voulez pas que votre public se gratte la tête, vous voulez qu’il ait un “aha”.

Voici un exemple d’infographie qui aurait pu être présentée de manière beaucoup plus compliquée, mais sa simplicité vous aide à saisir l’idée très rapidement. Vous verrez que ce qui aide beaucoup, ce sont toutes les annotations ou étiquettes soigneusement placées – à gauche, en haut et à droite des lignes.

good infographic

Source: Nathan Yau

Une utilisation réfléchie de la couleur est également essentielle. La couleur peut aider :

  • Mettez en évidence les informations plus importantes, comme l’utilisation du rouge dans l’infographie “9 façons” ci-dessus.
  • Regroupez les éléments pour plus de clarté, comme dans l’infographie “5 freelances” ci-dessus.
  • Mettez les éléments en ordre, comme dans l’infographie “COVID-19” ci-dessus.

Les bonnes infographies sont effectivement colorées, mais la couleur n’est pas utilisée simplement pour attirer l’attention mais pour la focaliser intentionnellement.

7. Rendez-le mémorable

Le plus important est de faire un point utile et de le faire tenir, alors n’hésitez pas à faire preuve de créativité.

Mais ne prenez pas de liberté créative au point d’induire votre public en erreur ou de le distraire. Cela nuit à votre crédibilité et vous ne voulez pas qu’il se souvienne que vous n’êtes pas digne de confiance.

Voici deux autres exemples de bonnes infographies. Ces deux exemples sont particulièrement mémorables car le concepteur a su sortir des sentiers battus pour présenter les informations.

good infographic

Source: GOOD

N’oubliez pas de le partager !

Bon, ce n’est pas un conseil pour faire une bonne infographie, mais c’est un conseil pour ceux qui le font. Que votre infographie soit bonne ou excellente, elle ne sera pas utile aux autres tant que vous ne l’aurez pas partagée. Le partager peut aussi vous être utile, ce que je vais vous expliquer dans la section suivante.

Comment puis-je savoir si mon infographie est bonne ?

Ces conseils sont très utiles pour commencer, mais la création d’infographies de qualité est une pratique continue. Vous pouvez utiliser cette liste de contrôle basée sur les conseils ci-dessus pour vous aider dans votre processus.

good infographic

J’espère que cette liste de contrôle est un outil pratique, mais la meilleure façon de savoir si votre infographie a l’impact que vous souhaitez est de demander au public. Cela vous aidera également à identifier les éléments que vous pouvez modifier et les compétences que vous pouvez travailler à améliorer au fil du temps. Vous pouvez utiliser la case vide sous la liste de contrôle dans l’image ci-dessus pour prendre des notes à titre de référence future.

Réponses à d’autres questions fréquemment posées

Où puis-je réaliser une bonne infographie ?

Il existe un certain nombre de logiciels de conception à considérer. Dans mon récent tour d’horizon, j’explique que certains sont beaucoup plus difficiles à apprendre, tandis que d’autres sont trop basiques pour créer des infographies.

Venngage se situe à mi-chemin entre la simplicité et la puissance. Nous proposons de nombreux modèles pour les besoins des entreprises, des fonctionnalités pour l’image de marque et la collaboration, ainsi qu’un grand soutien, tout cela pour vous aider à créer de bonnes infographies.

good infographic

Quel contenu ou quelles données font une bonne infographie ?

La plupart des contenus sont appropriés, qu’il s’agisse de concepts, de processus, de statistiques ou de chronologies. Ce qui fait une bonne infographie, c’est moins le type de contenu que la quantité et le flux de contenu. Les conseils et les exemples ci-dessus devraient vous aider à vous faire une bonne idée de ce qui fonctionne bien. Si vous avez besoin d’aide pour résumer les informations que vous souhaitez partager, consultez cet article de blog et ce webinaire.

Quelle est la largeur d’une bonne infographie ?

La réponse à cette question dépend entièrement de l’endroit et de la manière dont vous voulez utiliser votre infographie. Allez-vous l’imprimer sur un poster 18″x24″ ou l’inclure sur une page web ? Si vous souhaitez l’inclure dans une lettre d’information électronique ou le poster sur les réseaux sociaux, gardez à l’esprit qu’il doit être lisible sur les appareils mobiles (640 par 320 pixels est une bonne règle générale dans ce cas). N’oubliez pas que les images plus grandes prennent plus de temps à charger. Comme les infographies occupent souvent le devant de la scène en ligne, je vous recommande de tester ce qui fonctionne le mieux assez tôt dans votre processus de création.

Quelles sont les bonnes polices de caractères pour les infographies ?

Bonne question ! Des polices de caractères appropriées (ou typographies, comme les designers les appellent) aideront non seulement votre public à lire facilement l’infographie, mais elles peuvent également rendre les informations plus crédibles.

Veillez à ce que la police principale ou du corps du texte soit très facile à lire (voir le tableau ci-dessous pour quelques idées), puis choisissez une police plus stylisée pour les titres qui se marient bien avec elle. Lisez ce blog pour en savoir plus.

good infographic